BEEPE

Interpréter les résultats de l'évaluation

Il n'est pas toujours aisé de faire une lecture froide d'un rapport d'évaluation personnel ainsi que des commentaires qui l'accompagnent. Dans cette section, nous comptons effectuer des rappels, donner des repères ainsi que des conseils pour aider à faire de ce moment ce qu'il doit être : un moment privilégié de réflexion sur son enseignement.

  • Validité de l'interprétation

  • Première lecture

  • Commentaires écrits

  • Analyse du contexte

Validité de l'interprétation

Lors de la lecture des résultats, il est utile conserver à l'esprit la fonction principale de l'évaluation de l'enseignement : améliorer l'enseignement pour que les étudiants atteignent mieux leurs objectifs et ceux du programme d'études. Il ne faut pas oublier que la validité d'une mesure dépend de la justesse de l'interprétation des données en regard des buts poursuivis. En regard de la fonction identifiée, la lecture des résultats de l'évaluation peut permettre d'identifier des forces et des faiblesses dans la manière de dispenser l'enseignement ou parmi les choix qui ont été faits. Tirer des conclusions à un autre titre, par exemple tenter de se définir comme étant plus ou moins performant qu'un collègue, est inadéquat puisque les questionnaires ne sont pas construits pour être utilisés dans cet esprit (voir FAQ au sujet de l'évaluation statutaire).

Si vous avez des questions ou des doutes au sujet de la validité de l'évaluation des prestations d'enseignement par les étudiants, vous pouvez consulter cette section de la FAQ, lire le document d'information ou contacter l'un des conseillers en évaluation.

Première lecture

À titre de professeurs ou de chargés de cours, vous pouvez lire votre rapport et interpréter les moyennes pour chacun des énoncés d'abord d'une manière simple. Plus une moyenne est élevée, plus les étudiants sont d'accord avec l'énoncé du questionnaire, ce qui constitue normalement un bon point pour vous. De manière générale, 3,1 et plus pour un énoncé est une très bonne moyenne.

Les moyennes les plus basses découlent d'un plus grand nombre d'étudiants se disant en désaccord avec l'énoncé; ici commence le questionnement. Est-ce qu'un résultat plus faible à un énoncé donné est forcément un indicateur d'une faiblesse dans son enseignement?

Une moyenne de 2,5 ou inférieure à un énoncé devrait signaler un aspect de l'enseignement à améliorer. Si vos résultats les plus bas se situent entre 2,6 et 3,0 de moyenne, vous pouvez examiner une autre donnée : le taux d'accord avec l'énoncé. Pour chaque énoncé, les rapports d'évaluation indiquent combien de répondants ont choisi 4 ou 3 (taux d'accord avec l'énoncé). En guise de guide, si vous constatez que ce taux est sous la barre de 70%, vous pouvez juger qu'il y a de l'espace pour une amélioration de cet aspect.

Les rapports que vous recevez contiennent de plus un classement des énoncés par dimension ainsi qu'une moyenne pour chacune de ces dimensions. Cette première lecture vous a donc conduit à identifier de probables forces dans votre enseignement ainsi que des directions qui peuvent être empruntées pour l'améliorer.

Commentaires écrits

Les commentaires qui sont laissés par les étudiants ne sont reçus que par vous seul en tant que professeur ou chargé de cours. Ils doivent être consultés dans la perspective de confirmer certains constats faits à partir du rapport d'évaluation chiffré, de préciser ces constats et peut-être d'envisager des solutions suggérées par les étudiants.

Plusieurs mises en garde doivent être formulées au sujet de la prise en compte des commentaires écrits. Une première a trait à l'échantillon : ce ne sont pas tous les étudiants qui commentent et ce sont le plus souvent les étudiants les plus motivés à le faire, donc ceux qui ont les avis les plus marqués positivement ou négativement. Deuxièmement, un commentaire récurrent peut néanmoins représenter une opinion minoritaire dans le groupe; il convient dans ces cas de faire une vérification auprès des énoncés correspondants dans le rapport chiffré. Troisièmement, il faut demeurer ouvert à ce qu'un seul commentaire constructif original puisse mériter votre attention, en particulier s'il aborde un sujet ignoré par le questionnaire d'évaluation de la prestation d'enseignement ou suggère des solutions.

Analyse du contexte

L'étape suivante de votre interprétation des résultats consiste à rechercher une explication plausible à ces derniers. Détenir des hypothèses au sujet de la source des résultats obtenus vous permettra de réagir de manière pertinente.

  • Visualisez le déroulement du cours ou du trimestre du point de vue des étudiants; est-ce des gestes que vous avez posés, des décisions que vous avez prises ou des événements expliquent en partie certains des résultats?

  • Si votre groupe est hétérogène, est-ce qu'un groupe particulier d'étudiants a pu voir et vivre le cours d'une manière différente des autres?

  • Réexaminez les énoncés avec attention : est-ce que certains sont porteurs d'attentes plus difficiles ou plus faciles à satisfaire que d'autres? Ceci pourrait vous amener à voir différemment ce qui apparaissait comme une force ou une faiblesse.

  • Certains énoncés portant sur le cours lui-même ou référant au programme peuvent désigner une réalité en partie hors de votre contrôle.

  • Certaines situations peuvent influencer l'enseignement et les réponses des étudiants aux questionnaires d'évaluation. Consultez la section de la FAQ portant sur la validité et envisagez de communiquer vos réflexions sur la fiche de variables contextuelles ( format, word 22 ko) à votre directeur de département ou doyen.

  • L'analyse des résultats de l'évaluation des prestations d'enseignement en fin de session peut également être grandement facilitée par l'utilisation de la rétroaction en cours de session à des fins d'amélioration de l'enseignement. Consultez cette section pour plus de détails.

Le BEEPE est également à votre service pour vous assister dans l'interprétation de vos résultats. Vous pouvez contactez M. Frédéric Lapointe (514) 343-6111, poste 2880

© 2011, Services de soutien à l’enseignement - SSE. Communiquez avec nous.